Pleins feux sur nos diplômés

Catherine L'Écuyer 

Nom: Catherine L’Écuyer
Titre: Gestionnaire, Communications & Chantier Image de l’industrie
Compagnie: mmode, la Grappe métropolitaine de la mode
Programme d’études: Commercialisation de la mode
Diplôme obtenu en: 2016


Il y a déjà huit ans, Catherine L’Écuyer faisait ses premiers pas dans l’industrie de la mode en entamant des études au Collège LaSalle en Commercialisation de la mode. Après avoir effectué des études universitaires dans un domaine qui n’a finalement pas su allumer sa flamme, Catherine a tout misé sur un retour aux études collégiales dans un tout autre domaine, même si elle n’y connaissait rien, ni personne.

Son audace l’a amenée sur la bonne voie, car cet été, avec l’équipe de mmode, Catherine a relancé avec succès la Semaine Mode de Montréal: un projet ambitieux, plus inclusif et axé sur l’achat local, auquel plus de 80 entreprises du secteur ont adhéré.

Catherine L'Écuyer 

1. Quel poste occupez-vous et quelles sont vos principales responsabilités?

« Mon titre officiel est Gestionnaire, Communications & Chantier Image de l’industrie.

Concrètement, je suis responsable de tout ce qui touche de près ou de loin aux communications à la Grappe mmode: communications aux membres, branding, site web, médias sociaux, relations médias, marketing d’influence, etc. J’ai aussi la responsabilité de la coordination du Chantier Image de l’industrie de mmode, qui veille au rayonnement de la mode québécoise et à son accessibilité.

Je pilote donc l’ensemble de la stratégie #mtlstyle (incluant les 3 dernières éditions du magazine Montréal Style), la Semaine Mode de Montréal et d’autres projets ponctuels qui contribuent à accroître la visibilité et la notoriété des marques mode d’ici.

Aussi, depuis 2020, j’ai eu l’opportunité de prendre une charge de cours au Collège LaSalle à 2 reprises. »


2. Décrivez-nous une journée type de votre vie professionnelle?

« Ça n’existe pas! Beaucoup d’échanges de courriels, de rencontres, de veille sur les médias sociaux, de suivis avec l’équipe, de petites (ou grosses) urgences, etc. Avant la pandémie, j’assistais aussi à plusieurs événements chaque semaine et j’espère qu’on y reviendra très bientôt.

Depuis juin, presque tout mon temps était consacré à la relance de la Semaine Mode de Montréal; donc énormément de suivis avec les différents fournisseurs qui nous ont appuyés au niveau de la publicité, des relations publiques, du web, en plus des suivis quotidiens avec les entreprises participantes.

C’est beaucoup, mais c’est ma passion. Et mes valeurs personnelles sont alignées avec celles de mmode. »


3. Expliquez-nous votre cheminement professionnel?

« Après le secondaire, j’ai d’abord étudié en Communication au Conservatoire Lassalle; je voulais devenir journaliste. Là-bas, j’ai eu un gros coup de coeur pour mes cours de littérature, alors j’ai décidé de poursuivre au baccalauréat en Littératures de la langue française à l’UdeM. J’ai finalement réalisé que ce n’était pas pour moi et j’ai tout misé sur un retour aux études collégiales en Commercialisation de la mode au Collège LaSalle.

J’ai complété mon stage final un vendredi et déjà le lundi suivant je commençais au Réseau LCI Éducation à titre de Coordonnatrice marketing attitrée au Collège LaSalle Montréal. J’ai occupé le poste pendant un an avant de décrocher un poste chez mmode et j’y suis depuis maintenant un peu plus de 4 ans. »


4. Quel est votre meilleur souvenir de votre passage au Collège LaSalle?

« La troisième année! J’ai travaillé fort pendant mes deux premières années pour me démarquer et être sélectionnée pour faire partie de l’équipe de coordination d’Entreprise 2016, et ça été une expérience exceptionnelle. J’ai appris énormément durant ces deux sessions, j’ai développé mon éthique de travail et tissé des liens très forts avec des membres de mon équipe. »


5. Dans votre programme d’études, quelle était votre matière favorite? Est-ce que vous utilisez présentement la matière apprise dans votre carrière?

« J’aimais beaucoup le cours Phénomène de mode, qui retraçait l’histoire de la mode. Je n’utilise pas vraiment les notions apprises au quotidien dans mon travail, mais ça me permet parfois de sortir des anecdotes intéressantes durant mes événements de réseautage! »


6. Décrivez votre impression générale lors de vos débuts au Collège LaSalle.

« Pour moi, c’était un peu comme une «dernière chance». J’avais déjà changé de programme d’étude à deux reprises, j’étais plus âgée que la moyenne des étudiants et je ne me donnais simplement plus le droit de changer d’idée. J’y suis donc allée all in, j’ai tout donné pendant mes trois années...et ça a payé! »


7. Qu’est-ce qui vous a le plus étonné lors de votre arrivée sur le marché du travail?

« À quel point le milieu de la mode à Montréal est petit. Et je ne dis pas ça négativement, c’est plutôt que j’ai rapidement compris pourquoi nos profs insistaient autant sur l’importance du réseautage. »


8. Quel conseil donneriez-vous à un étudiant présentement inscrit dans le même programme que celui où vous avez étudiez?

« De saisir absolument toutes les opportunités qui s’offrent à eux (projets, activités, bénévolat, événements) et de se donner à fond: trois heures de cours, ça passe beaucoup plus vite en écoutant et en participant, promis! »


9. Quelles sont les qualités essentielles pour réussir dans votre domaine?

« Être assez curieux pour développer un éventail de compétences complémentaires. Même si je crois que les spécialistes seront de plus en plus recherchés dans les années à venir, il n’en reste pas moins qu’il est actuellement beaucoup plus facile pour un généraliste en communications marketing de faire son entrée dans l’industrie. »


10. Qui sont vos modèles d’inspiration et pourquoi?

« J’en ai trop pour les nommer! Mais ces derniers mois, j’admire beaucoup les personnes de ma génération et de la suivante qui se battent pour un marché du travail plus doux. J’ai beaucoup de respect pour les gens qui travaillent très fort pour atteindre leurs objectifs professionnels, mais j’en ai encore plus pour ceux qui arrivent aussi à prioriser leurs objectifs personnels. Souvent, ce sont aussi les personnes les plus efficaces et performantes. »


11. Quelque chose à ajouter qui pourrait inspirer la prochaine génération?

« Don’t work harder, work smarter. »


Liens vers ses réseaux sociaux:


Catherine L'Écuyer 
Catherine L'Écuyer

Portes ouvertes | En ligne (11h à 14h) ou sur campus (15h à 20h)

Portes ouvertes

Découvrez pourquoi, chaque année, des milliers d’étudiants choisissent le Collège LaSalle pour réaliser leurs ambitions.